Publié le Un commentaire

Je ne connais pas la pénurie de PQ

Un article glamour avec tous les détails! âmes sensibles s’abstenir!


Quelques chiffres pour commencer :
– On abat quotidiennement 27 000 arbres pour la seule et unique production du pq. (270 000 arbres par jour pour la production de tout ce qui est en papier ).
– 140 litres d’eau sont nécessaires pour la production d’un seul rouleau (chiffre transposable à l’essuie tout, aux mouchoirs en papier, etc).
– En France environ 103 rouleaux par an par personne, donc 6,5 kilos. Les plus gros consommateurs sont les États-Unis avec leurs 141 rouleaux de papier toilette molletonné de luxe triple épaisseur, malheureusement souvent issu de bois principalement prélevé dans des forêts vierges pour un poids d’environ 13 kilos. (c’est bien sûr une moyenne, comme toute moyenne, on peut être en dessous ou au dessus)
– 10 rouleaux correspondent à une production d’environ 2,5 kilos de Co2.
– Le blanchiment se fait avec des agents blanchissants type javel, et perturbateurs endocriniens!


NOTICE D’UTILISATION DE CE POST :
– Je ne cherche à convaincre personne. C’est un retour d’expérience. Et c’est principalement pour que les personnes qui sont comme moi ne se sentent pas des extraterrestre (je sais quand-même, parce que vous êtes nombreuses à me le dire en message privés, que grâce à mes publications depuis de nombreuses années, vous avez fait quelques pas dans la direction extraterrestre :p )
– Je ne juge personne. Merci de faire pareil.Si vous n’aimez pas le chocolat vous ne me direz pas que c’est immonde en me voyant en manger? en virtuel, c’est pareil!
– Vous avez aussi le droit de considérer que c’est un retour en arrière, et que pour rien au monde, vous ne renonceriez à ce que vous considérez comme un progrès. Sachez donc qu’ici, c’est mon CHOIX, accepté et validé par toute la famille et que mon mari, qui fait les courses, est bien content de n’acheter que 4 rouleaux tous les deux mois.
– Pour vous aussi, qui avez une super technique meilleure /plus simple, libre à vous de laisser un commentaire pour nous expliquer comment vous gérez la bouteille d’eau/la louche/les mains/la douchette/les toilettes japonaise/les feuilles de consoude, grâce aux supers techniques ancestrales venant du Maghreb, d’Asie, de Finlande ou de chez Tante Suzanne de quand vous étiez petits.
En vrai, il n’y a pas de meilleure technique,il y a LA technique qui vous convient, selon vos envies, vos besoins, vos capacités, vos priorités… mais en lire d’autres peut-aussi être une révélation! Et puis on peut avoir envie d’essayer toutes les techniques avant de choisir.

MISE EN ŒUVRE :
– J’ai commencé à utiliser des lingettes lavables en 2009 un jour de pénurie de pq, j’avais cousue les lingettes pour ma fille et ma nièce à qui on lavait les fesses au liniment-maison. J’ai donc commencé avec ces lingettes-là. Elles étaient faites dans des vieilles serviettes de toilette en éponge et des restes de plaid polaire ikéa (je n’utilise maintenant plus depolaire puisque c’est à base de pétrole/plastique et qu’à chaque lavage ça rejette donc des microfibres de plastique dans les rivières). Le tuto se trouve sur ma chaine youtube.
– Mes enfants les utilisent comme du papier toilette classique et du papier pour les selles.
– Moi dans les toilettes du haut, sans lavabo, je les utilise sans eau aussi. Dans les toilettes du bas avec lavabo, j’utilise un demi-verre d’eau que je verse, je lave avec ma main puis j’essuie avec une lingette. Quand j’ai commencé il n’y avait pas d’eau dans les toilettes, je préparais un demi-verre à chaque fois que j’y allais. Je n’ai jamais stocké l’eau dans des bouteilles (nids à bactéries et champignons, risques de mycoses vérifié chez des copines) ni dans un pichet qui risque d’être renversé par les enfants. Je fais pareil avec l’eau pour les selles et pendant les règles (c’est en période de règles que j’ai commencé) ou papier si je n’ai pas d’eau en haut.
– Une fois utilisées, elles vont dans une petite poubelle de salle de bain en bas et dans un ancien seau à couche en haut. Après des années à utiliser un couvercle, je n’en utilise plus, et aucune odeur.
– Pas d’eau pour le stockage ( l’eau aide à faire proliférer les bactéries et les odeurs), pas d’huiles essentielles ( non miscibles dans l’eau, encrassent la tuyauterie, rongent les caoutchoucs, excessivement précieuses de par les quantités nécessaires à leur production, et surtout nocives pour la faune et la flore, donc à bannir de tous produits ménagers ).
– Je les lave avec le reste du linge à 40° ou 90°, 4 fois par semaine. Lessive au lierre, aux noix de lavage si j’ai eu la flemme de faire de la lessive, précédemment au savon ou à la cendre. Je les fais sécher à plat sur les radiateurs ou sur le muret dehors.
– À 6 dont 4 filles et 5 personnes à la maison H24, sans sèche-linge dans une maison pas très chaude nous avons besoin de 150 lingettes.
– Pas plus de tournées de lessive, vu la taille des lingettes. De toute façon, beaucoup moins qu’un seul rouleau de papier toilette

J’ai troqué des lingettes il y a quelques années puis j’ai créé mon entreprise, maintenant j’en vend sur mon site. On peut aussi se voir pour en coudre ensemble si vous habitez autour de Saint Etienne.

Une réflexion au sujet de « Je ne connais pas la pénurie de PQ »

  1. Cela fait environ 3 ans que j’ai commencé la transition aux lingettes pipi 🙂 Ca a commencé avec ma demoiselle, qui a été continente assez tôt à 21 mois et voulait tout faire toute seule… sauf que s’essuyer avec du papier WC quand on est si petite, c’est une catastrophe ! Je lui ai donc proposé les lingettes que j’utilisais avant pour le change. C’est parfait ! Et puis je m’y suis mise moi aussi petit à petit.
    Mes enfants ne s’essuient pas encore seuls pour les selles, donc je nettoie avec un gant humide. C’est tellement plus propre au final !
    Le gros consommateur de papier WC chez moi c’est mon mari… 1 rouleau fait rarement plus de 2 jours pour lui… et pourtant il n’est pas beaucoup à la maison ! Mais ça ne fait rien. Chacun son cheminement et ses limites. Je ne suis pas là pour le convaincre ni le forcer 😉

    Merci pour les chiffres ! Ils sont très parlants !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *