Publié par 8 commentaires

IEF#1 : l’IEF chez moi

Je suis maman de 4 enfants qui ne sont jamais allés à l’école. Nous pratiquons l’instruction en famille puisqu’en France l’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est de 6 à 16 ans (la loi pour passer l’instruction obligatoire à 3 ans n’est pas encore votée et si elle l’est ça sera pour la rentrée 2019, pas avant).

Pourquoi je pratique l’IEF?
J’ai découvert pendant ma première grossesse il y a 12 ans, le maternage proximal en général, je faisais des recherches sur les couches lavables et je suis tombée sur le forum et le site de l’arbre à bébé qui est une association nationale qui prône le maternage proximal et qui a des branches dans différents départements. Dans mon département la Loire, il y avait des réunions auxquelles je suis allée, j’ai beaucoup participé au forum, j’ai énormément lu et j’ai adhéré à tout, aux couches lavables, à l’hygiène infantile naturelle, au cododo, à la communication non violente, au portage et à toutes les alternatives naturelles. Dans ce cadre là, l’instruction en famille m’a paru évidente, c’était la suite de tout le reste, je respectais le rythme de mes enfants en les allaitant à la demande jour et nuit. C’était juste logique que je ne les lève pas pour aller à l’école ou qu’ils puissent dormir quand ils voulaient même le matin à 10h et à l’école ça n’est pas possible.
Ma première est un BABI (bébé aux besoins intenses), c’est à dire qu’elle pleurait énormément, elle était collée à moi en permanence, elle tétait presque en permanence, elle dormait très peu surtout la nuit, donc elle pouvait dormir 5 fois 30mn dans la journée même à 3 ans au sein, ça n’était pas compatible avec l’école. Elle avait besoin de bouger, elle ne restait pas assise, dans la voiture elle hurlait pendant les 3h30 de route, je ne l’imaginais pas à l’école. Et puis j’ai attendu longtemps pour avoir des enfants, je n’avais pas envie d’avoir des enfants pour les mettre à l’école toute la journée.

Je respecte ceux qui décident de mettre leurs enfants à l’école, MOI j’ai réfléchi à ça et MOI je ne veux pas que mes enfants aillent à l’école. Si un jour ils le demandent, ça sera à réfléchir, mais c’est vraiment MON avis pour MES enfants.

Le papa n’était pas du tout d’accord à la base, il a une grande fille qui est scolarisée, qui vivait avec nous. Son problème c’était la socialisation donc je lui ai prouvé qu’on pouvait être un enfant social et sociable même sans aller à l’école. Il avait aussi peur par rapport au niveau d’instruction, il a fallu que je lui prouve que ça marchait, qu’un enfant pouvait évoluer sans école et qu’il pouvait avoir un niveau scolaire sans école.
Pour ma première j’ai donc fait des fiches, un peu de montessori, on a fait pas mal de choses assez tôt parce qu’il fallait que j’apporte des preuves que ça marchait. Je n’avais pas vraiment envie de le faire, ma fille non plus mais il fallait qu’on le fasse pour que le papa accepte. Au début il a accepté jusqu’en CP et au début de la grande section, il a avancé dans ses réflexions et il a vu que l’école n’était pas du tout adaptée à elle et probablement à très peu d’enfants d’ailleurs même si sa première fille était à l’école et aimait ça. Donc il a accepté qu’on continue sans limite de temps.

Notre organisation de la journée
J’ai 4 enfants qui ont 2/5/8/11 ans, en septembre ils seront en TPS, GS, CE2 et 6eme.
Depuis un an on a trouvé un bon fonctionnement. Avant on faisait un peu quand on voulait, mes filles ne voulaient jamais, ça prenait des heures pour qu’elles se décident, qu’elles lâchent leurs jeux. On a mis en place des horaires un peu plus stricts pour le ce1 et le cm2, on faisait 6h par semaines (2h le lundi/mercredi/vendredi)

J’arrête mon petit dej à 9h pour faire mes 30mn de routines
9h30 lecture offerte (écoute qui veut, surtout pour ma grande, en ce moment c’est la petite maison dans la prairie)
10h avec le minuteur
-10mn d’écriture (avec la méthode Dumont, elles ont demandé à écrire en cursif cette année)
-20mn de français avec la méthode cléo, on a un fichier avec un programme annuel, elles savent pour chaque semaine ce qu’elles ont à faire et elles cochent. Ça m’évite de passer des heures à chercher ou inventer des choses, ce sont des choses dont on ne se sert plus après, moi je ne m’en souviens pas. C’est une méthode utilisée dans les écoles donc je sais que ça colle au programme et que je n’aurai pas de problème pendant le contrôle de l’Inspection Académique.
-20mn de maths avec la méthode singapour, on a un fichier avec des exercices, il existe le livre de cours que je n’utilise pas et le guide du maitre que j’ai dans mon ordinateur (en téléchargement libre à une période sur le site de la librairie des écoles). J’ai voulu utiliser le livre de cours une fois, c’était trop long pour ma grande, les exercices nous suffisent amplement. C’est un niveau plus élevé que celui de l’EN, donc en fin de cm2 on a un niveau fin de 6eme sauf pour la géométrie.
Attention, la librairie des écoles a sortie une nouvelle version plus basse qui est alignée sur le niveau de l’éducation nationale, c’est en couleur, avec moins d’exercices, moins de cours…
Pendant ce temps ma troisième était en MS, j’avais besoin qu’elle se pose un peu, qu’elle ne court pas en permanence avec son petit frère donc j’ai commencé à la faire travailler sur la planète des alphas. C’est une méthode pour l’apprentissage de la lecture. J’ai acheté la méthode complète (avec le classeur de fiches, le guide du maitre, les personnages, le loto, le jeux des invités, les livres, le jeux de cartes, les posters, les gommettes….), j’aime cette méthode parce qu’elle permet de faire plein de choses différentes contrairement à un livre classique, ça permet de varier. Ma première a commencé en début de GS, ma deuxième en milieu de MS et là en début de MS. Ma troisième sait donc lire, il lui reste quelques sons complexes. Quand elle a fini ça elle fait un puzzle, elle va jouer ou elle fait un peu de calcul avec les petits devoirs GS de la librairie des écoles (qui est en fait la miniature de singapour GS en version moins chère.J’utilise aussi les attrimaths, les cuisenaires, les perles montessori.
Pendant ce temps, le quatrième qui a 2 ans fait sa vie, joue avec l’aspirateur, la brosse des toilettes, saute sur les lits, mets les jouets par terre, parfois il s’assied sur mes genoux et tète ou va sur les genoux de ses soeurs. Mais si je veux qu’on travaille un minimum  en formel et que ça soit routinier puisque c’est ce qui nous va je n’ai pas le choix.

14h (plus ou moins suivant la sieste du bambin, j’essaye de l’endormir avant)
-10mn de dictées les petits devoirs de la librairie des écoles, elles font 2 séances d’exercices puis une dictée
– révision de maths : j’écris une opération récupérées dans les anciens exercices et un problème que j’écris aussi (le matin pendant qu’elles travaillent) et que je prends dans les petits devoirs problèmes de la librairie des écoles (ils sont en accès libre sur le site, je ne les achète pas). Avant on ne faisait pas ces révisions et elles oubliaient beaucoup trop vite. Ça nous a aidé à passer une bonne inspection cette année
– révision de français : je dicte une phrase, elles font l’analyse grammaticale. Elles modifient la phrase (par exemple du singulier au pluriel, du présent au futur). Et elle font ensuite un pop corn conjugaison. Si on doit faire une nouvelle classe grammaticale, j’utilise les explications de l’école des amours en simplifiant. Pour les nouveaux temps on fait une carte mentale.

16h30 en autonomie sur ordinateur
– 30mn programmation avec scratch en utilisant le livre « j’apprend à programmer avec scratch »
– 30mn anglais avec duolingo

Je ne fais pas de sciences, de géographie, d’histoire… ce n’est pas que je fais de l’informel, c’est juste que je ne propose rien. Je réponds aux questions. Si je ne sais pas répondre (ce qui est rare parce que je lis beaucoup et que j’ai une bonne culture générale), je cherche sur internet ou elles cherchent. Et je profite d’aller régulièrement à la bibliothèque pour prendre des livres sur les derniers sujets abordés.

Le mardi et le jeudi nous ne travaillons pas puisque nous allons aux rencontres non-sco de notre association Au gré du vent, les rencontres ont lieux les après midi (arrivée entre 12h et 14h, départ entre 16h et 18h suivant les saisons) : les enfants jouent, les maman (et parfois quelques papas) papotent/tricotent/crochètent/brodent. Cette année les mardis et jeudis matin étaient aussi pleins (permanences au café associatif et orthophoniste).

 

8 réflexions au sujet de « IEF#1 : l’IEF chez moi »

  1. Merci infiniment pour cette vidéo

  2. […] déjà fait un article sur l’IEF que je pratique. Vous m’avez posé des questions auxquelles je répond […]

  3. Bonjour,

    J’ai des questions concernant l’utilisation du minuteur: est-ce qu’il y a une « dose » de travail attendue durant ce temps? Si oui, comment tu gères si ce n’est pas atteint? Si non, comment tu gères pour que globalement, la « dose » de travail à faire sur la semaine / le mois / l’année, soit faite?

    1. non, il n’y a pas de dose sur ce temps de travail, je sais qu’en une semaine il y a 4 exercices de maths à faire, on fait 3 x 20mn, si ça n’es tpas fini, elle peut y revenir à un autre moment le vendredi ou le week end, mais en géénral c’est fini bien avant la fin de la troisième séance de 20mn.
      c’est arrivé avec ma deuxième qu’elle refuse de travailler pendant plusieurs semaines elle a dû tout rattraper d’un coup (son père a fait du chantage) en 2 jours elle avait rattrapé ses 3 semaines….

  4. […] en voir un peu plus sur l’IEF : – l’IEF chez moi – IEF : FAQ – notre programme 2018/2019 : […]

  5. […] en voir un peu plus sur l’IEF :– l’IEF chez moi– IEF : FAQ– notre programme 2018/2019 : […]

  6. […] déjà fait un article sur l’IEF que je pratique. Vous m’avez posé des questions auxquelles je répond […]

  7. […] en voir un peu plus sur l’IEF :– l’IEF chez moi– IEF : FAQ– notre programme 2018/2019 : gs/ce2/6eme– notre programme 2019/2020 : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *