Publié par Un commentaire

La rectocolite hémorragique et moi (et nous)

Aujourd’hui nous sommes le 19 mai, journée mondiale des MICI. À part si vous avez une MICI, vous ne savez sûrement pas ce que c’est!

bn

Les MICI sont les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : maladie de crohn et rectocolite hémorragique.

Ma RCH a été détectée en 2001, j’avais 22 ans, celle de ma fille en 2017, elle avait 10 ans.

Pour nous deux elle s’est déclarée de la même façon : des saignements sans douleur. J’étais adulte, à l’âge le plus courant où ça arrive, donc j’ai eu très rapidement une coloscopie et un nom. Pour ma fille c’était beaucoup plus compliqué parce que moi j’étais atteinte et que ce n’est soi-disant pas héréditaire, parce qu’elle n’avait pas mal et que ça n’était pas donc pas possible, parce qu’elle était trop jeune, etc… donc ça a traîné un an en tout.

Je n’ai eu qu’une vraie poussée en 19 ans, quand ma fille avait 6 mois, mais j’ai dû prendre un traitement presque tout le temps , sans ça j’avais des saignements . Ma fille est sous traitement depuis la coloscopie avec augmentation des doses puisque ça ne suffisait pas, et que son retard de croissance s’accentuait (son corps étant occupé à gérer sa maladie, il ne pouvait pas s’occuper de ça donc grosse cassure dans la courbe). On devait donc passer au niveau supérieur avec des immunosupresseurs. Mais le coronavirus est passé par là, nous n’étions pas chez nous pour commencer le traitement (4h à l’hôpital toutes les 2 à 4 semaines sous perf)

Et…sa santé s’est améliorée… les saignements se sont arrêtés, elle a pris des kilos et des centimètres et j’ai baissé le traitement. Elle est au minimum depuis 2 mois.

Nous avons pratiquement supprimé le blé moderne pour ne consommer que de l’épeautre non-hybridé (moi pour mes allergies et elle pour la rch). Peut-être que c’est pour ça, peut-être parce que mon mari a rencontré quelqu’un qui a promis de s’occuper de nous au niveau énergétique, peut-être parce qu’elle l’a décidé… peu importe… puisqu’elle va bien!

Moi je n’ai plus de traitement depuis 4 ans puisqu’on pensait qu’il provoquait des problèmes sur mon foie. J’ai eu quelques coups de stress (le matin de mon opération de la hernie j’ai eu des saignements par exemple) mais je n’ai pas repris de traitement oral.

Quand on cherche des renseignements sur cette maladie, on trouve beaucoup de témoignages d’opérations, de choses vraiment difficiles. Mais voilà, je voulais aussi témoigner que ça ne se passe pas toujours si mal, qu’on peut bien le vivre aussi. J’ai eu malgré ça 4 enfants, j’allaite depuis 13 ans avec 2 pauses de 6 mois, je fais tout moi-même y compris l’instruction de nos enfants, nos vêtements, la cuisine, la maison… alors oui c’est possible parfois.

Cette maladie m’a permis de me connaître, de m’écouter (même en rémission, on est quand-même en moyenne plus fatigués que la majorité des gens). Ma fille n’en est pas là mais j’espère qu’elle a un bon exemple et qu’elle voit qu’on peut vivre avec.

J’adhère à l’AFA l’association François Aupetit qui soutient et informe les malades de Crohn et de rectocolite hémorragique et leurs proches, qui défend leurs droits, finance la recherche et organise plein de choses au niveau national et local, notamment aujourd’hui!

 

Publié par

Mon hyperconnection

J’ai lu le livre « 21 jours pour changer : j’arrête d’être hyperconnecté », je suis en train de lire toute la collection, c’est sympa, je prend ce que je veux dedans, je ne suis pas sponsorisée, on ne me les offre pas et je ne les achète pas non plus (pour moi ce sont des livres à lire une fois mais pas à garder)
screenshot_20200510-233937-01784827991.jpegC’est un sujet que j’aborde souvent, notamment quand on me demande comment j’arrive à faire tout ce que je fais. Je prend régulièrement des résolutions sur mon temps de connexion, je crois qu’on est toutes pareils sur ce point là : c’est difficile de se limiter!

Il y a des chapitres qui ne m’ont pas parlé : par exemple, je ne téléphone jamais, je répond très rarement aux sms de mon mari et il est le seul à m’en envoyer . Je peux aussi sans problème me passer de connexion une semaine ou plus (quand on partait en vacances au bord de la mer ou actuellement dans notre résidence secondaire). Mais quand je l’ai, j’en surconsomme!

En ce moment mes résolutions sont :
-n’enlever le mode avion qu’une fois le petit-dej fini (pendant le petit-dej je lis un ebook de développement personnel)
-le mettre avant le dîner, soit à 18h45.
Je me trouve toujours des excuses : j’ai oublié de poster le programme de lecture de la bible (ça c’est réglé, il ne servait à personne donc j’arrête), je n’ai pas posté la photo de ce que j’ai fini de coudre/tricoter/crochets…bon, là c’est vrai que c’est galère parce que je n’ai plus de caméra sur mon téléphone depuis 2 mois donc je dois attendre le bon moment pour faire avec celui de mon mari pour me l’envoyer, ou faire avec l’appareil photo pour passer sur l’ordinateur s’il n’est pas utilisé par ma fille…. vous voyez le genre d’excuse?…

Et puis j’enlève le mode avion juste pour regarder la recette de brioche pour le goûter du lendemain et oh je regarde juste s’il n’y a pas eu de message…. et j’y reste 1h

Heureusement je ne met jamais de son (c’est pour ça que je ne sais pas quand mon mari envoie un sms d’ailleurs 😂) donc je ne suis jamais appelée par mon téléphone, mais je l’ouvre de moi-même très souvent : aujourd’hui j’ai ouvert facebook 42 fois sur le téléphone en 12h!!!!! Et j’y ai passé 1h40 (sans compter l’ordi ce soir en travaillant sur l’ief)

j’ai testé plusieurs applications pour mettre des alarmes ou calculer le temps. Là j’ai StayFree sans pub, mais je n’arrive pas à faire sonner, donc je dois aller voir dedans pour savoir où j’en suis. Celle que j’avais avant avait un compteur sur chaque appli mais était pleine de pubs…

Sans tricher Aujourd’hui j’ai pris mon bain en écoutant un concert sur YouTube (et j’ai regardé aussi en cousant), j’ai lu la bible sur l’application au lieu du livre parce que j’avais oublié donc je l’ai fait dans le noir en endormant le bambin, ma fille à lu sur playlivre aussi et a aussi passé du temps sur instagram (vous notez l’heure hein!! Je dois dormir à 22h30 6 jours sur 7, le dimanche étant mon jour-joker)

Dans ce qui m’aide moi à limiter mon temps de connexion, il y a
– le désencombrement : je supprime les pages /amis/groupes sur facebook/instagram très régulièrement.
-les objectifs : je finis mes routines/je fais 5 rangs de tricot/je finis de programmer tout le latin avant d’ouvrir mon téléphone
-les cures sans : je coupe ma page facebook, je ferme le groupe et je ne lis plus les messages qui me demandent pourquoi j’ai fermé et que c’est dommage (bah oui, si j’ai dit que je fermais c’est que j’ai une bonne raison et si je ne l’ai pas expliqué c’est que j’ai mes raisons aussi, et je n’ai pas à me justifier puisque c’est chez moi)
Alors parfois je m’y tiens, et parfois c’est la catastrophe : je me souviens d’avoir regardé un jour où j’avais un programme hyper important : je me préparais à partir un mois, je devais ranger toute la maison, faire la cuisine pour le voyage et faire les bagages… j’ai tout fait ET passé 3h sur facebook…. je me demande encore comment c’est possible!!!

Et vous? combien de temps sur internet? combien de temps sur téléphone? est ce que vous dites régulièrement « je n’ai pas le temps de… coudre/lire/jardiner/tricoter/jouer avec mes enfants/suivre la méthode flylady… »? On en parle demain en début d’après-midi sur ma page facebook.

Publié par

La collapsologie et moi

La collapsologie c’est l’étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder.

Comme d’habitude, je tiens à repréciser que je ne cherche pas à convaincre, juste à ce que ceux qui se sentent des extraterrestre (dans ce cas précis moins de 1% de la population française) se sentent moins seuls. Je ne discuterai pas sur le fond de la collapsologie, si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez passer votre chemin sans répondre, en effet, votre jugement ne m’intéresse pas, ni votre avis négatif d’ailleurs (voir mon article « ici c’est chez moi« ), vous trouverez plein de monde (99% de la population) pour en discuter alors ne vous fatiguez pas à lire ou à écrire.
(c’est chiant d’être obligée de le dire à chaque article, c’est chiant aussi pour ceux qui sont intéressés de le lire, d’ailleurs ne vous fatiguez pas à répondre aux détracteurs, je n’hésite pas à supprimer les avis négatifs…. désolée).
Si vous êtes intéressés sans vraiment savoir de quoi je parle, un petit tour sur youtube vous donnera plein d’infos, notamment tout ce que Pablo Servigne et Yves Cochet peuvent dire ou leurs livres dans toutes les bibliothèques.

Lundi je vois Nadege dire sur sa page

Comment parler aux enfants de ce qui me tourmente et m’inquiète. Quoi leur dire ? Quoi faire par ailleurs ? Comment peuvent ils se projeter dans ce futur totalement incertain ?

Je répond sincèrement sans comprendre vraiment de quoi elle parle

Mes enfants changeront le monde donc ça ne me tourmente pas 😁 voir le verre à moitié vide n’a jamais fait avancer les choses, donc je le vois à moitié plein et on le rempli ensemble

Quelques heures plus tard je vois une interview de Aurélien Barrau qui parle de l’Australie et qui dit que ce climat-là arrivera chez nous d’ici 10 à 40 ans… Et là je me prend une claque… 10 ans… dans 10 ans j’aurai 50 ans, mon bambin en aura juste 13…

Mardi mon amie vient à la maison, on parle de sa tante qui a une ferme, plein d’animaux dont un cheval de traie, au cas où il n’y ai plus de carburant pour le tracteur… encore une claque… on n’avait jamais parlé de ça, je ne savais pas qu’elle y pensait, qu’elle en parlait avec ses proches…

Je crois aux signes, et 3 en 24h, c’est trop pour que je ne les prenne pas au sérieux. J’ai déjà vu régulièrement des vidéos sur YouTube, mais sans que ça me touche vraiment, juste en me disant que de toute façon je m’en sortirais ou que je serais morte depuis longtemps. Mais là c’était trop d’un coup. (Peut-être que d’autres choses personnelles à ce moment là m’ont aussi rendue plus sensible)

Vendredi j’en ai parlé avec les enfants, enfin j’ai surtout posé des questions, les filles ont réfléchi à tout ce que ça changerait dans notre vie, tout ce qu’il faudrait faire, ça les a bien excitées et pas du tout inquiétées!

Je n’ai pas vraiment peur, parce que j’ai confiance en moi, je me prouve chaque jour que si je veux, je peux, même avec 4 enfants h24, même avec une maladie fatigante, même sans relais extérieur …

Alors c’est un peu facile pour moi parce que j’ai déjà fait une bonne partie des choix qu’il faut pour vivre en cas de problème écologique ou politique, et mes parents aussi bien avant moi. J’ai deux maisons, des terrains, je suis capable de tout faire avec mes mains, je peux me passer de beaucoup de choses, je me satisfais de peu. Je peux tout apprendre parce que je ne me laisse pas le choix.

Il s’est passé une semaine depuis lundi, j’ai encore regardé plein de vidéos, j’ai pensé à ça presque exclusivement, j’ai plein de projets dans la tête, je ne suis pas du tout défaitiste, ni pessimiste, ni optimiste d’ailleurs, je vais juste continuer ma vie comme je le fais depuis ma naissance, continuer de faire le moins d’impact possible, continuer à faire ma part et me préparer.

Dans mes projets (parce que j’ai besoin de me vider la tête) :

– déménager (oui, tant que ça n’est pas fait, que je n’y suis pas. J’ai toujours de gros doutes sur ce qui se passera réellement ). Une bonne partie de la suite en découle malheureusement

– récupérer la collection des 4 saisons du jardinage qui m’attend au grenier chez mes parents

– noter régulièrement les recettes autonomes satisfaisantes sur un cahier

– installer une cuve de récupération d’eau avec filtres pour pouvoir boire l’eau de pluie

– installer des toilettes sèches pour ne pas utiliser cette eau et avoir une source d’engrais

– mettre en place le potager, le verger et améliorer la forêt comestible (pour ça, utiliser toute l’argent de mon entreprise et le troc)

– augmenter l’ampleur du réseau local en entraide/troc/surveillance

– impliquer mes enfants à tous les niveaux

– leur confectionner à chacun un recueil papier de tout ce que je peux leur transmettre (tout ce qu’ils ont connu, qui est testé et approuvé par nous, exit les recettes de shampoing solides contenant des tensioactifs ou les recettes à base d’huile de coco par exemple)

– augmenter le nombre et la diversité des animaux (en plus des poules : canards, lapins…)

– installer des ruches

– me former (autoformation/troc) et former les autres

A plus long terme ou quand l’opportunité se présente :

– avoir une/des remorques pour les vélos (l’agriculteur/meunier bio est à 5km)

– installer un vélo sur la machine à laver

– avoir une machine à coudre à pédale et une machine à tricoter manuelle

– créer un four à pain (communal, communautaire?) et un rocket stove capable de cuire de la céramique

– trouver une/deux cuisinière à bois efficace (mes parents en ont une qui traîne, celle sur laquelle j’ai fait fondre mes casseroles de dînette… mais elle est vraiment petite)

– avoir un rouet (récupérer celui de mes parents qui est peut-être encore au grenier)

– installer une phytoépuration?

– collectionner des partitions de musique (accordéon diatonique et clarinette pour l’instant, flute traversière?)

Je suis intéressée par vos suggestions, ce que vous mettez/compter mettre en place. Si vous préférez en parler en privé, n’hésitez pas, je comprend tout à fait qu’on n’ai pas envie d’en parler en public (je ne compte pas en parler en vrai à mes proches à moins qu’eux le fassent)

Peut-être que je parlerai plus tard de mes enfants et de ce que je mets en place avec/pour eux. Peut-être que je ferai des ebook téléchargeables pour pouvoir les imprimer?… oui, j’ai encore plein de questions en suspens et je prendrai le temps de tout faire en temps voulu, chaque jour me donne de nouvelles idées et de nouveaux projets, et les enfants participent activement en cherchant des solutions.

Publié par 8 commentaires

Ici c’est chez moi…

Il me trotte dans la tête depuis un moment cet article.

Je me suis longtemps demandée pourquoi ça me touchait d’être critiquée. Et puis on me disait que je partageais en public, donc je devais assumer le fait d’avoir des critiques…

Et puis dans une de ses vidéos, Esther disait qu’elle n’accepterait plus les critiques, que oui, elle publiait bien en public, mais qu’elle ne demandait pas l’avis des gens et que sa chaîne YouTube, c’était chez elle….

Révélation!

C’est ça, c’est chez moi!

Si vous rentrez chez moi et vous voyez un tableau d’allaitement avec la mère et le bambin de 3 ans nus, vous ne direz rien? Vous n’oserez pas dire que ça ne se fait pas? Que c’est pornographique? Que ça dessert l’allaitement? Non, parce que vous êtes bien élevés, et Parce que vous respectez mes goûts.

Si la robe que je viens de me coudre ne vous plaît pas en me croisant dans la rue, vous ne me le direz pas en me disant que vous avez bien le droit de donner votre avis? Non, parce que vous savez que ça ne se fait pas. Parce que je ne vous ai pas demandé votre avis. Parce que vous savez que ça risque de me rendre triste…

Pourquoi sur internet vous êtes capables de faire ça? De donner votre avis sans qu’on vous le demande? De critiquer alors que vous savez que ça rendra triste? De dire que vous n’êtes pas d’accord avec les habitudes de quelqu’un que vous ne connaissez même pas en vrai? Même en vrai vous n’oseriez pas dire à votre voisine que vraiment c’est pas hygiénique d’utiliser des mouchoirs lavables, pourquoi vous le faites sur internet?

Des exemples, j’en ai à la pelle, je reçois des réflexions presque tous les jours. Parfois ça me passe par dessus la tête et je ne répond pas, parfois je ne supporte plus et je répond, mais ça fini 99% du temps mal, parfois je supprime direct le commentaire et je bloque la personne, Parce que je ne veux pas de ces personnes chez moi… maintenant je pourrai coller cet article avant de bloquer la personne!!!

Publié par 16 commentaires

Dis pourquoi tu couds? Pourquoi tu blogues?

 

Le gang des couturières-blogueuses a frappé.
Les gens lisent de moins en moins les blogs et préfèrent l’instantané d’instagram et de facebook. Alors je participe avec joie à ce mouvement parce que moi aussi ça me rend triste de voir que je suis suivie par plus de 6000 personnes sur facebook et 1700 sur instagram mais que mes articles ne sont jamais lus par plus de 200 personnes…

L’objectif du gang est de  proposer des articles à lire sur les blogs régulièrement en partageant un même thème, et transmettre les liens pour former une chaîne humaine virtuelle. Aujourd’hui le thème est pourquoi nous cousons/bloguons.

 

Dis Nanouch, pourquoi tu couds?
Quand j’ai su que j’étais enceinte il y a un peu plus de 13 ans de ma première, il m’a fallu des couches. Il était hors de question pour moi de lui mettre des jetables : à cause des produits chimiques et des déchets. Les jetables écolo c’était autant de déchets avec un prix énorme (j’avais négocié un licenciement dès la début de ma grossesse, j’étais donc au chômage). Il me restait donc l’hni et les lavables. Les lavables du commerces étaient hors-budget (toujours pour cause de chômage). Donc je ne me suis pas laissé le choix, j’ai récupéré des vieilles serviettes de toilette chez mon grand-père et mes parents, j’ai cherché des tutos/patrons sur internet et je me suis lancée…. J’ai mis une semaine à faire la première couche, elle était moche, mais peu importe, elle faisait son travail. Je n’ai pas acheté de vêtements pour ma fille, c’était récup et couture en tissus de récup, ça me paraissait juste logique quand je voyais les prix des vêtements du commerce fabriqué par des enfants asiatiques…

 

Dis Nanouch, pourquoi tu blogues?
J’ai créé mon premier blog de couture à peu près un an plus tard, quand j’ai commencé à coudre des vêtements. Facebook commençait juste en 2008. J’étais sur différents forums, principalement de point de croix (on faisait des SAL Stitch A Long, des RR Roun Robin) et de mamans maternantes qui faisaient elle-même les couches/porte-bébé/liniment/vêtements (ça me rend nostalgique tout ça!!!)… on était nombreuses à avoir des blogs, j’avais plein d’onglets favoris dans mon navigateur et je visitais chaque blog/forum tous les jours.
Ça permettait de laisser une trace, de partager avec les copines.
A partir de la création de ma page facebook, la communauté a grandit, j’ai supprimé plusieurs blogs à cause des insultes/jugements dus à mon engagement… il ne me reste donc que des photos sur mon ordinateur.
Mon blog n’est pas spécialisé sur la couture mais sur ma façon de vivre. J’aime répéter que je ne suis pas là pour convaincre mais pour que les gens qui sont comme moi ne se sentent plus extraterrestre, parce qu’on se cache mais on est nombreuses à vivre comme ça.

 

Pour voir les articles des autres blogueuses :

Publié par

Consommation d’eau

J’entend souvent que le zéro-déchet c’est bien joli mais que ça utilise de l’eau.
La fabrication de produits jetables consomme beaucoup plus d’eau que le lavage des produits lavables (sans compter les arbres et le pétrole) mais ça n’apparait pas sur notre facture.

Je vous parle de notre consommation :

On a reçu notre facture d’eau.
Cette année on a utilisé 73 m³ d’eau, j’ai cherché quelle était la moyenne de consommation, c’est 40 m³ par personne et par an… notre consommation devrait donc être de 240m³ par an puisque nous sommes 6. (d’ailleurs la première fois que le conseiller municipal est venu faire le relevé, il a cru que le compteur était cassé!!)

Nous n’utilisons pas de jetable (papier toilette, essuie-tout, papier cuisson, mouchoirs, serviettes de table, serviettes hygiéniques, tampons, film plastique, papier alu : tout est lavable), nous n’avons pas de lave-vaisselle, nous sommes en grande partie à la maison puisque je travaille à la maison et que les enfants sont instruits en famille. Même avec les couches lavables on ne dépassait que rarement les 80m³.

Nous ne faisons rien de particulier, nous ne récupérons pas l’eau de la douche ou de l’évier.

Nous prenons 3 bains par semaine : je me douche dans la baignoire bouchée avec 2 enfants, quand ils sortent les 2 derniers enfants se lavent l’un après l’autre : ça rempli donc 3 fois une demi-baignoire (dans l’idéal cette eau serait réutilisée)

Nous ne tirons pas la chasse d’eau à chaque utilisation : évidemment à chaque caca et quand on considère qu’il faut le faire. (dans l’idéal on aurait des toilettes sèches)

Nous lavons la vaisselle à l’évier, une fois où les tuyaux étaient gelés j’ai calculé combien j’utilisais d’eau : 2l par vaisselle (4 fois par jour). En sachant que je cuisine tout moi-même et qu’on est 6, il y a donc pas mal de vaisselle (dans l’idéal cette eau serait réutilisée).

Je récupère l’eau de cuisson à la vapeur dans les plats suivants (par exemple dans les crêpes, le pain, etc)

Je fais 3 lessives par semaine de 7kg.

Le potager n’est pas arrosé, je plante/sème juste avant la pluie et je paille (bon, notre potager ne donne rien puisque les limaces mangent tout, c’est une autre histoire!).

Il y a donc plein d’améliorations possibles, l’eau de récupération peut servir pour les toilettes et le jardin et on peut installer des toilettes sèches. Tout ça sera mis en place après notre déménagement ainsi qu’un récupérateur d’eau de pluie.

 

 

Est ce que vous avez d’autres suggestions?

Et vous? Vous en êtes où de votre consommation d’eau?

Publié par 3 commentaires

Je n’ai pas envie

Ça fait 3 jours que je suis censée l’écrire cet article, et je n’y arrive pas… je le répète dans ma tête et puis je n’ai jamais envie de me poser pour le faire.
Je sais que ce n’est de la faute de personne. La majorité des gens sont cycliques. Les admin des licornes en parlent régulièrement. Les gens s’insultent d’un seul coup pendant plusieurs jours, s’engueulent, se manquent de respect, alors que quelques jours avant tout était calme.
J’en suis témoin aussi sur ma page. Parfois dès que je publie un truc, que ça soit un plat, une couture, un lien sur les oiseaux ou sur l’allaitement, il y a des tonnes de réactions désagréables, alors que des partages beaucoup plus engagés ne provoquent aucune réaction une semaine avant…
Et ça me fatigue! Parce qu’en fait je fais partie des rares personnes qui ne sont pas cycliques. Je me suis demandée pendant 12 ans sans règles si c’était dû au fait de justement ne pas avoir de règles, j’attendais ce quatrième retour de couches avec impatience (non, faut pas abuser! on ne peut pas être impatiente d’avoir ses règles après 12 ans sans!!) pour voir ce qu’il en était. Mon mari dit que mon ECG est plat… Et bah oui! ça fait 1 an que j’ai mes règles régulièrement et je ne remarque rien. Je ne suis pas plus faible à certains moment (merci la rectocolite de me laisser tranquille depuis plus de 3 ans), je ne suis pas plus ou moins créative, je ne suis pas plus ou moins renfermée… je ne dis pas que je suis toujours agréable hein! je sais bien que je le suis rarement d’ailleurs, et c’est mon caractère, on me prend avec ou ne me prend pas. Mais je suis tout le temps pareil. Et je prend toujours mal certaines agressions, même celles qui sont cycliques.
L’autre jour j’en ai eu marre, j’ai partagé 2 trucs et une photo et ça partait en vrille sur chaque post… alors j’ai tout effacé, tant pis si moi ça me parlait, tant pis pour ceux à qui ça apportait quelque chose. Et je ne partage plus ce que je lis. D’ailleurs je lis aussi moins puisque je lisais souvent dans le but de partager. Et si moi je trouve ces liens tout le monde peut les trouver aussi! Ça me permet de faire autre chose.
J’avais désencombré instagram le mois dernier, j’ai désencombré facebook cette fois, je suis passée de 250 pages à 100. Je n’ai plus besoin de lire des tonnes de liens scientifiques qui prouvent que l’allaitement long protège les enfants de la leucémie et les femmes du cancer du sein, je le sais et il suffit d’être abonné aux pages des animatrices lll pour le savoir aussi. Pareil pour tout le reste. Qui ne sait pas que le plastique est dangereux? Encore une fois je ne suis pas là pour convaincre mais juste pour que celles qui se sentent extraterrestres ne se sentent plus seules. Et je pense que comme avec les enfants, mâcher le travail des adultes n’apporte rien. Si vous n’avez pas cherché l’info c’est que ça n’est pas le moment pour vous, et le fait que moi je le partage alors que ça n’est pas votre moment ne sert à rien.
Cet article ne s’adresse à personne en particulier, personne n’a à se sentir viser (de toute façon, même si je visais quelqu’un, il y a trop de pseudos pour que je me souvienne de qui me dit quoi!), mais j’ai juste besoin de le dire (et pas la peine de me dire qu’il ne faut pas prendre en compte ces messages, quand vous aurez une page avec presque 6000 personnes qui vous suivent on en reparlera).
Finalement je suis peut-être cyclique parce que de temps en temps je réécris un article comme ça, je supprime mes blogs, ma page…. et puis je reviens autrement… (pas la peine non plus de me dire de ne pas le faire, je le fais si j’en ai besoin, parce que je me connais, et que je sais de quoi j’ai besoin. Mes besoins étant bien plus importants que ceux de personnes que je ne connais pas)
Entre le début et la fin de cet article les gens se sont calmés et ne réagissent plus à rien!! Du coup je n’ai pas envie de faire de direct et de parler toute seule… je n’ai rien à dire! Je vais donc couper mon tissus sans parler pour une fois!

 

Publié par 2 commentaires

Pourquoi mes photos sont moches

p_20190915_190654
j’ai trouvé cette photo dans mon téléphone, aucune idée de qui l’a prise :p

Oui, j’y ai droit régulièrement « change de téléphone » « fais une formation » « met de la lumière » « prend la pose »…

Oui, mais non!!!!!

On en a parlé hier avec une copine qui a fermé sa page facebook et son compte instagram, elle parlait du temps fou qu’elle prenait pour faire des photos belles, oui, ses photos étaient vraiment belles (d’ailleurs elle a fait de merveilleuses photos de mes enfants depuis 7 ans qu’on se connait). Et là je me suis dit que non, moi ça ne me prenait pas de temps! parce que je ne fais qu’une seule photo, je ne change pas de position, je ne fais pas de mise en scène, je ne met pas de filtre, je ne recoupe pas….
Et en fait ça me va bien comme ça! Je n’ai pas envie d’une maison de magazine, vous l’avez sûrement remarqué si vous me suivez dans les directs, je n’ai pas envie que ma présence sur les réseaux sociaux soit une vitrine de la perfection. Je ne suis pas là pour convaincre mais pour que les gens qui sont comme moi ne se sentent pas extraterrestres (oui, je le répète mais apparemment certaines ne comprennent pas!!). Alors dans la vraie vie (la mienne en tout cas), il y a les mains de mes enfants, il y a la pénombre du soir parce que c’est à cette heure là que je finis le grafting de mes chaussettes et que je ne vois pas l’intérêt d’attendre le lendemain pour dire que j’ai fini, il y a la pluie, les traces de doigts sur la caméra, le bazar par terre, sur la table, sur le lit…. Je préfère faire de l’instantané, d’ailleurs c’est bien le principe d’instagram, c’est son nom même!

Je ne compte donc pas faire de formation payante, ni passer du temps à regarder des tonnes de vidéos sur youtube pour ça. Je compte juste fabriquer une boite lumineuse pour les photos de mon entreprise : c’est normal que les gens voient bien ce qu’ils achètent par correspondance, mais pour l’instant je pose un drap blanc sur mon lit. Je ne serai jamais une professionnelle de l’image parce que ça ne m’intéresse pas (comme beaucoup de choses de cette société de consommation), je pense avoir des choses bien plus intéressantes à apporter que des fausses photos…

(pas la peine de me dire qu’il ne faut pas écouter ceux qui critiquent, seule celles qui ont une page et se font critiquer à longueur de journée peuvent comprendre ce que ça fait)

Publié par 3 commentaires

La bienveillance me sort par les trous de nez

Aujourd’hui c’est un coup de gueule…

C’est la mode, il faut être bienveillant. Personne ne sait ce que ça veut dire, mais on s’en fou, il faut…

Être bienveillant ne veut pas dire « aller dans le sens des autres sans contredire » ni « cacher la vérité pour ne pas choquer ».

Il n’y a pas de culpabilisation dans le fait de parler d’études scientifiques. Oui, il est scientifiquement prouvé que l’allaitement maternel est meilleur que le lait infantile à tous les niveaux (pour la santé de l’enfant, pour celle de la maman, pour l’environnement, pour le budget). En aucun cas il est malveillant ou culpabilisant de dire que l’allaitement maternel est mieux, c’est une vérité scientifique.

Vous êtes les seules à décider de culpabiliser, personne ne peut vous culpabiliser. Soit vous faites partie des 3% qui ne peuvent pas allaiter (malformation mammaire, hiv, ablation des seins ou traitement de chimiothérapie en cours et quelques très rares autres traitements à voir avec lecrat) et dans ce cas ce n’est pas de votre faute donc pas de culpabilisation , soit vous avez décidé de ne pas allaiter et c’est votre choix et dans ce cas vous ne pouvez pas culpabiliser non plus puisque c’est réfléchi.

Ça n’est pas malveillant de dire à quelqu’un qu’on peut aussi faire cette recette d’une autre façon en y incluant même un Smiley clin d’oeil.

Ce n’est pas culpabilisant de vous montrer ce que je fais de mes journées. Soit vous n’avez pas envie de le faire et c’est votre choix donc pourquoi culpabiliser? Soit vous avez envie et dans ce cas là vous le faites. Si vous ne le faites pas c’est bien de votre faute et pas de la mienne, vous décidez seule de culpabiliser, je ne suis pas responsable de votre problème.

La bienveillance ce n’est pas faire des enfants-rois, accepter tout ce qu’ils veulent sous peine de les frustrer. Ce n’est pas le laxisme. La bienveillance c’est être bon, pas juste sur l’instant mais sur le long terme. Ce qu’on fait maintenant avec nos enfants à un impact sur leur vie d’adulte. Il n’y a aucune urgence à répondre à une demande, on peut réfléchir à tout, quelques minutes ou quelques jours pour un ado.

Et si vous culpabilisez à la lecture de ce article, vous êtes les seuls responsables. Pourquoi vous culpabilisez? Qu’est ce que vous n’avez pas fait et que vous auriez dû faire (de vous à vous, pas au regard de la société ou du mien). Qu’est ce que vous pouvez changer pour ça?

Vous pouvez aussi tout simplement décider de vous voiler la face ou de ne plus me lire. Je ne cherche pas à faire du buzz, avoir des milliers de likes et en vivre. Il suffit d’un clic pour se désinscrire de n’importe quel blog/page/compte soit-disant culpabilisant. Quand je vois ce qu’est devenue la bienveillance, clairement, ça ne m’intéresse pas d’être bienveillante, je ne veux pas! Je ne suis pas là pour convaincre mais pour que ceux qui sont comme moi ne se sentent pas extraterrestres. Donc si ce que je publie ne vous intéresse pas/plus, passez votre chemin. Je n’ai aucune hésitation à supprimer des commentaires ou bloquer des gens. N’hésitez pas à faire comme moi! Vous vous sentirez beaucoup mieux! Et c’est bien le but de nos vies non?

Publié par 5 commentaires

Deux d’tension et fatigabilité

Deux d’tension… c’est comme ça que m’appelle mon mari… ce que je fais en 30mn, lui le fait en 5mn : nettoyer le sol par exemple, ou ranger.
Il y a le fait que je suis lente et aussi le fait que je me laisse facilement distraire (je trouve un livre par terre donc je vais le ranger dans la bibliothèque et là je vois d’autres livres que j’avais oublier et que j’ai envie de feuilleter…)

La semaine dernière (et très régulièrement en fait) j’ai eu pas mal de questions/réflexions sur le fait que je dois me reposer, que j’en fais trop, que je ne suis pas humaine, que mes journées font 48h, que je suis infatigable ou hyperactive… et comment je fais? Et le burn-out?du coup j’ai eu envie d’écrire (encore) à ce sujet.

J’ai une maladie chronique handicapante (rectocolite hémoragique), elle est assez cool chez moi, mais elle peut revenir d’un seul coup, me faire souffrir, me faire perdre beaucoup de sang, m’épuiser complètement.. (j’étais en rémission sans médicament depuis 3 ans, le stress de mon opération de la hernie ombilicale l’a fait revenir). Même en rémission, cette maladie est connue pour être fatigante d’après les études de l’afa.

J’ai appris à écouter mon corps et le respecter. Pourquoi courir 1h si c’est pour être couchée 2h après et avoir mal partout? Je fonctionne donc principalement par 15mn. Si je suis en forme, je peux faire 3x15mn de travail puis 15mn assise puis recommencer. Mais parfois je sens que ça n’est pas possible et je fais 15mn de travail puis 15mn de repos. Le repos ça peut être dans le canapé ou dans le lit en tricotant ou ça peut être assise devant l’ordinateur pour écrire un article ou chercher des idées de menus. Parce que oui, je ne prend pas de repos sans rien faire, je ne regarde pas la télé sans tricoter/broder. Parce que c’est ce qui me va à MOI, c’est la vie que MOI j’aime. Je n’ai pas besoin de rester sans rien faire pour me reposer puisque je vais à mon rythme en permanence. Je fais en général une sieste par semaine, voir parfois deux.

Je n’en fais pas plus que les autres, c’est juste que moi je le dis, je le note, j’ai mon planning alors ça paraît beaucoup mais c’est juste parce que cette écrit. Tout le monde fait la vaisselle, tout le monde se lave les dents, le fait que je l’écrive ne fait pas de moi une sur-humaine. Et si je ne le fais pas un jour parce que je suis trop fatiguée pour me relever du lit après la tétée d’endormissement, tant pis, je ne mourrai pas de ne pas m’être lavé les dents!

Quand au burn -out, je ne connais pas, parce que c’est la pression que l’extérieur nous met ou qu’on se met soi-même (c’est la définition que j’en ai lu, je n’en sais pas plus en vrai). Je ne suis pas sensible à ce que l’extérieur pense/veut (je serais plutôt du genre à faire l’inverse d’ailleurs) et je ne me met pas de pression. Peut-importe que je n’ai pas fait mes tâches un jour ou même une semaine, je les ai faites le jour ou la semaine précédente, il n’y a rien de dangereux? Donc j’écoute mon corps, c’est le seul qui soit important, 1000 fois plus que les vitres pleines de crottes de mouches!

Si vous voulez voir une maison de magazine, ne venez pas chez moi, il y a des jouets par terre, des taches, des pommes croquées, des livres qui trainent…. et je le vis bien. Je le montre de temps en temps mais les réactions des gens ne me plaisent pas, soit ça choque et on me dit que les services sociaux vont m’enlever mes enfants, soit on me dit que c’est normal, et ça je le sais… je ne montre pas non plus de belles photos de maison rangée puisque ça n’existe pas plus de 2mn!!!