Publié le Laisser un commentaire

Bai Jia Bei n°4

Qu’est-ce que le Bai Jia Bei ?

Le Bai Jia Bei est une tradition issue de certaines régions de Chine. Elle permet d’accueillir le bébé en lui assurant la protection des esprits. C’est une couverture confectionnée à partir de 100 morceaux de tissus offerts par 100 proches de la famille au bébé, à l’occasion de la naissance à venir. La tradition veut que chaque morceau de tissu s’accompagne d’une carte de vœux, souhaitant bonheur et chance au nouveau-né. « la couverture aux 100 voeux », devient ainsi le symbole de toutes les personnes qui se sont unies pour accueillir le bébé. L’enfant sera protégé par les vœux et l’énergie positive des 100 personnes qui auront contribué à la confection de la couverture…

L’origine du Bai Jia Bei

La dernière Impératrice de Chine, l’Impératrice Cixi, n’était qu’une des nombreuses concubines de l’Empereur de Chine jusqu’à ce qu’elle lui donne un enfant, l’unique héritier de l’Empereur. La légende raconte qu’un jour, elle dut s’absenter et fut forcée de laisser son enfant seul. De peur que les autres concubines, jalouses, ne s’en prennent à lui, elle pria chacune des 100 familles les plus puissantes de Chine de lui donner un morceau de soie. Avec ces 100 bouts de tissus, elle demanda ensuite au tailleur du palais de confectionner une robe longue pour l’enfant. Ainsi, symboliquement, il fut alors sous la protection des plus grandes familles de Chine, et sa mère, rassurée, put partir sans crainte.
Cette histoire s’est répandue à travers la Chine et de nombreuses familles imitèrent le geste de l’Impératrice, en remplaçant la robe longue par une couverture, donnant ainsi naissance à la tradition du Bai Jia Bei.

mes 3 premières bai jia bei

A mon tour !

Non, je ne suis pas enceinte!
J’ai fini la bai jia bei de ma troisième en mai 2021. C’est au tour de mon fils maintenant. Comme vous avez été hyper réceptives, j’ai pu faire la troisième en 4 mois, j’espère donc avoir fini la quatrième avant la fin de l’année et ne plus avoir à penser à ça, c’est donc la dernière fois que je fais appel à vous!!
Je n’ai pas besoin de 100 carrés, ça donnerait vraiment une couverture immense, 54 me suffisent (en sachant que j’en ai brodé un pendant ma grossesse et qu’il l’attend depuis 5 ans dans ma boite de point de croix!) et ils doivent mesurer 20×20, ils peuvent être dans un tissus de récup, dans un vêtement que vous aimez, ou qui est trop petit, brodé, en patchwork (mais évitez les tissus stretch style tee-shirt)…. il n’y a pas de consigne particulière sur la couleurs ou les motifs, vous êtes libres de choisir ce qui vous parle à vous! Il la gardera toute sa vie donc on évite juste les trucs bébé/enfant. Les coupons doivent être accompagnés d’une carte avec des souhaits et sur la carte un mini-morceau de tissus pour qu’on puisse retrouver qui a donné quoi (mes grandes ouvrent régulièrement leurs boîtes de cartes et répètent les prénoms des personnes qui ont participé à leurs couvertures).

le coupon brodé pendant ma quatrième grossesse

Si vous voulez participer, contactez-moi en mp, je vous donnerai nos coordonnées.

Publié le 3 commentaires

Je ne connais pas la pénurie de PQ

Un article glamour avec tous les détails! âmes sensibles s’abstenir!


Quelques chiffres pour commencer :
– On abat quotidiennement 27 000 arbres pour la seule et unique production du pq. (270 000 arbres par jour pour la production de tout ce qui est en papier ).
– 140 litres d’eau sont nécessaires pour la production d’un seul rouleau (chiffre transposable à l’essuie tout, aux mouchoirs en papier, etc).
– En France environ 103 rouleaux par an par personne, donc 6,5 kilos. Les plus gros consommateurs sont les États-Unis avec leurs 141 rouleaux de papier toilette molletonné de luxe triple épaisseur, malheureusement souvent issu de bois principalement prélevé dans des forêts vierges pour un poids d’environ 13 kilos. (c’est bien sûr une moyenne, comme toute moyenne, on peut être en dessous ou au dessus)
– 10 rouleaux correspondent à une production d’environ 2,5 kilos de Co2.
– Le blanchiment se fait avec des agents blanchissants type javel, et perturbateurs endocriniens!


NOTICE D’UTILISATION DE CE POST :
– Je ne cherche à convaincre personne. C’est un retour d’expérience. Et c’est principalement pour que les personnes qui sont comme moi ne se sentent pas des extraterrestre (je sais quand-même, parce que vous êtes nombreuses à me le dire en message privés, que grâce à mes publications depuis de nombreuses années, vous avez fait quelques pas dans la direction extraterrestre :p )
– Je ne juge personne. Merci de faire pareil.Si vous n’aimez pas le chocolat vous ne me direz pas que c’est immonde en me voyant en manger? en virtuel, c’est pareil!
– Vous avez aussi le droit de considérer que c’est un retour en arrière, et que pour rien au monde, vous ne renonceriez à ce que vous considérez comme un progrès. Sachez donc qu’ici, c’est mon CHOIX, accepté et validé par toute la famille et que mon mari, qui fait les courses, est bien content de n’acheter que 4 rouleaux tous les deux mois.
– Pour vous aussi, qui avez une super technique meilleure /plus simple, libre à vous de laisser un commentaire pour nous expliquer comment vous gérez la bouteille d’eau/la louche/les mains/la douchette/les toilettes japonaise/les feuilles de consoude, grâce aux supers techniques ancestrales venant du Maghreb, d’Asie, de Finlande ou de chez Tante Suzanne de quand vous étiez petits.
En vrai, il n’y a pas de meilleure technique,il y a LA technique qui vous convient, selon vos envies, vos besoins, vos capacités, vos priorités… mais en lire d’autres peut-aussi être une révélation! Et puis on peut avoir envie d’essayer toutes les techniques avant de choisir.

MISE EN ŒUVRE :
– J’ai commencé à utiliser des lingettes lavables en 2009 un jour de pénurie de pq, j’avais cousue les lingettes pour ma fille et ma nièce à qui on lavait les fesses au liniment-maison. J’ai donc commencé avec ces lingettes-là. Elles étaient faites dans des vieilles serviettes de toilette en éponge et des restes de plaid polaire ikéa (je n’utilise maintenant plus depolaire puisque c’est à base de pétrole/plastique et qu’à chaque lavage ça rejette donc des microfibres de plastique dans les rivières). Le tuto se trouve sur ma chaine youtube.
– Mes enfants les utilisent comme du papier toilette classique et du papier pour les selles.
– Moi dans les toilettes du haut, sans lavabo, je les utilise sans eau aussi. Dans les toilettes du bas avec lavabo, j’utilise un demi-verre d’eau que je verse, je lave avec ma main puis j’essuie avec une lingette. Quand j’ai commencé il n’y avait pas d’eau dans les toilettes, je préparais un demi-verre à chaque fois que j’y allais. Je n’ai jamais stocké l’eau dans des bouteilles (nids à bactéries et champignons, risques de mycoses vérifié chez des copines) ni dans un pichet qui risque d’être renversé par les enfants. Je fais pareil avec l’eau pour les selles et pendant les règles (c’est en période de règles que j’ai commencé) ou papier si je n’ai pas d’eau en haut.
– Une fois utilisées, elles vont dans une petite poubelle de salle de bain en bas et dans un ancien seau à couche en haut. Après des années à utiliser un couvercle, je n’en utilise plus, et aucune odeur.
– Pas d’eau pour le stockage ( l’eau aide à faire proliférer les bactéries et les odeurs), pas d’huiles essentielles ( non miscibles dans l’eau, encrassent la tuyauterie, rongent les caoutchoucs, excessivement précieuses de par les quantités nécessaires à leur production, et surtout nocives pour la faune et la flore, donc à bannir de tous produits ménagers ).
– Je les lave avec le reste du linge à 40° ou 90°, 4 fois par semaine. Lessive au lierre, aux noix de lavage si j’ai eu la flemme de faire de la lessive, précédemment au savon ou à la cendre. Je les fais sécher à plat sur les radiateurs ou sur le muret dehors.
– À 6 dont 4 filles et 5 personnes à la maison H24, sans sèche-linge dans une maison pas très chaude nous avons besoin de 150 lingettes.
– Pas plus de tournées de lessive, vu la taille des lingettes. De toute façon, beaucoup moins qu’un seul rouleau de papier toilette

J’ai troqué des lingettes il y a quelques années puis j’ai créé mon entreprise, maintenant j’en vend sur mon site. On peut aussi se voir pour en coudre ensemble si vous habitez autour de Saint Etienne.

Publié le 4 commentaires

30 choses en 365 jours

J’avais commencé un défi 101 choses en 1001 jours.
Avec du recul, c’est une trop longue période. En 1001 jours la vie change trop. Dans mon cas, une bonne partie des choses à faire étaient reliée à un déménagement qui n’a pas eu lieu. Du coup elles tombent à l’eau.
Donc avec Christine sur le groupe flyingfrancophone on retente sur un an avec 30 choses (j’espère faire ça en 9 mois et repartir sur un autre au 1er janvier, je trouve ça plus logique, on verra dans 9 mois)
Je reporte certaines choses du défi précédent et d’autres sont nouvelles ou reprises dans mon programme de l’année.

1-laisser pousser mes cheveux (coupe et don à la fin du défi)
2- reprendre l’accordéon
3- changer mon nom sur carte d’identité et carte vitale
4- finir mon collier violet
5- relire la saga Mallaussène (3/7)
6- faire le top body challenge post partum
7– scanner les papiers importants, les classer et mettre une copie chez mes parents
8– faire une sauvegarde de mon pc et la stocker chez mes parents
9- faire un site secret pour notre arbre généalogique et contacter tous les cousins issus de germain
10- me tricoter un pull yok
11- faire le grand plan
12- aller chez l’ophtalmo
13- trouver une sage-femme
14- encadrer une grande photo des enfants et la mettre sur le mur de la résidence secondaire
15- tenir notre livre des siècles à jour de ce qu’on fait en ief
16- inventaire des tombes du village pour geneanet (quelqu’un l’a fait avant moi)
17- faire un ebook pour l’entretien de la maison, imprimer un exemplaire
18- avancer mes points de croix oubliés (mars : calendrier de l’avent fini)
19- finir la baï jia beï de ma troisième
20-mettre mon téléphone en mode avion à 20h
21- roller améthyste matin et soir
22- yoga le matin
23- régime sainte Hildegarde
24- diète à l’épeautre le vendredi + une semaine par trimestre (avril, juillet, octobre, janvier)
25- avancer ma garde-robe faite maison : un vêtement pour moi par mois (1/12) : tunique)
26- semer des arbres fruitiers en pots
27-participer aux challenges saisonniers de lecture : blossom spring, pumpkin, cold winter
28- créer 4 vraies boîtes des saisons
29- insérer une nouvelle chose par mois dans les routines des enfants (1/12 : 3 routines du matin)
30- jeûne intermittent 6 jours par semaine

Publié le Un commentaire

Bilan créatif février 2021

Deux barboteuses et deux tee-shirt du livre de little lu. Des chaussons de la couture de Simone. Le gilet little kina #52vêtementsdepoupéeen2021
La licorne-sapin et la fée du #hollyjollychristmascal
3 œufs et 1 mouton #préparonspâques2021
Les chaussettes compter les moutons de la boutiqueuse
Les chaussettes inspiration de knit pause
4 granny #52grannysquaresen2021
De l’essuie-tout pour la boutique
Une jupe
Un déguisement de pompiers
Un pantalon de jogging
Publié le Un commentaire

Notre organisation 2020/2021

J’ai complètement oublié de publier notre organisation de l’année! ça change régulièrement même si en gros la trame est la même. L’année dernière on travaillait matin et après-midi mais pas les jours de rencontres, cette année on travaille juste le matin mais tous les jours.
Pour rappel mes enfants cette année sont en niveau MS/CE1/CM2/4ème
Cette année est un peu différente puisqu’on ne peut pas aller au parc avec les copains, les regroupements sur les lieux publics étant interdits. En plus le masque est obligatoire dans les parcs où nous avons l’habitude d’aller et je ne peux pas porter un masque pendant des heures avec mes allergies. Donc nous recevons juste nos 3 copines le jeudi. Nous faisons une promenade et ensuite les enfants font leur vie et les mamans tricotent/brodent/crochètent.
Je commence par mes routines
Depuis peu j’ai remis en place des routines d’ief (on le faisait déjà il y a quelques années) :
– pop corn conjugaison
– grammaire : je dicte une phrase et les filles notent les classes grammaticales avec les symboles montessori avec un pochoir
– problème (avec les petits devoirs de la librairie des écoles) : je dicte ou elles recopient
– écriture
Ça ne devrait prendre que 15mn, mais c’est beaucoup plus long puisque mes enfants ne sont pas concentrés. Au bout de 30mn je pars cuisiner, que ça soit fini ou non. Les filles se débrouillent entre elles pour finir ou pas. Elles ont besoin d’une pause sinon la suite est encore plus longue. Mon fils fait une fiche du loto des alphas pendant ce temps là. Quand je pars les grandes le font finir.
La cuisine me prend en moyenne 1h pour préparer les 3 repas + le pain (déjeuner, gouter, dîner), parfois plus, parfois moins. souvent une des filles m’aide.
On s’y remet dès que j’ai fini ou dès qu’ils sont revenus s’ils sont dehors (hier ils sont rentrés à 11h30 donc on a directement mangé)
Si le travail n’est pas fini on s’y remet après mes routines et la promenade pendant que je tricote/crochète. En ce moment ma troisième traine beaucoup et fini après le gouter avec plein de pauses (ce soir elle a fini à 19h, ils ont joué dehors de 15h à 17h)
Les occupations des enfants varient beaucoup. Là c’est la période de jeux dehors : ils partent dans les champs et dans la forêt. Juste avant c’était la période barbie (pendant le mois et demi qui a suivi Noël et les cadeaux que les filles ont eu).
La grande dessine énormément, la deuxième brode à chaque pause, les 3 filles lisent beaucoup (on a eu plusieurs abonnements au journal de Mickey et on en a récupéré beaucoup en boite à livres, elles relisent en permanence et lisent aussi beaucoup de romans.
Le dimanche je prend un temps seule quand j’ai endormi mon fils pour programmer ma semaine : autant pour les menus que pour les créations. Je sais quel jour je coudrais quoi et quel jour on mangera quoi. Les menus sont faits en fonction du planning, par exemple je rentre de la céramique à 18h le mercredi donc le repas doit être prêt (tarte en général). Par contre le jeudi quand ma copine part j’allume le thermomix pour cuire le repas puisque je suis présente.
Évidemment ça change, parce que j’ai eu la flemme de sortir cueillir les orties sous la pluie pour la tarte, parce que j’ai perdu mon crochet 2,5 (c’était mon problème d’hier soir :p ), parce que Monsieur a apporté quelque chose de non prévu au menu, parce que je suis couchée avec une migraine, parce qu’une copine passe…. et c’est ok! ça ne me pose pas de problème de ne pas avoir coché toute ma liste. Je ne suis pas surhumaine, je ne suis pas exceptionnelle, je ne suis pas parfaite. Je modifie au fur et à mesure mais je sais vers quoi je vais.
Cette année je fais de la généalogie. Je n’en faisais plus depuis des années parce que je n’avais pas calé de créneau, avant je le faisais au lit en endormant mes enfants (pareil, ce créneau varie, par exemple, cette semaine (de jeudi dernier à jeudi là) je fais une paire de chaussettes en 7 jours donc j’y passe tout mon temps, j’ai donc tricoté lundi et je ferai la généalogie vendredi). Le fait d’avoir ce créneau, de savoir que j’ai ça à faire me permet de me vider la tête et de ne pas avoir à réfléchir.

Je pense avoir raconté le principal! N’hésitez pas si vous avez des questions.

Publié le Laisser un commentaire

Baï Jia bei n°3

Qu’est-ce que le Bai Jia Bei ?

Le Bai Jia Bei est une tradition issue de certaines régions de Chine. Elle permet d’accueillir le bébé en lui assurant la protection des esprits. C’est une couverture confectionnée à partir de 100 morceaux de tissus offerts par 100 proches de la famille au bébé, à l’occasion de la naissance à venir. La tradition veut que chaque morceau de tissu s’accompagne d’une carte de vœux, souhaitant bonheur et chance au nouveau-né. « la couverture aux 100 voeux », devient ainsi le symbole de toutes les personnes qui se sont unies pour accueillir le bébé. L’enfant sera protégé par les vœux et l’énergie positive des 100 personnes qui auront contribué à la confection de la couverture…

L’origine du Bai Jia Bei

La dernière Impératrice de Chine, l’Impératrice Cixi, n’était qu’une des nombreuses concubines de l’Empereur de Chine jusqu’à ce qu’elle lui donne un enfant, l’unique héritier de l’Empereur. La légende raconte qu’un jour, elle dut s’absenter et fut forcée de laisser son enfant seul. De peur que les autres concubines, jalouses, ne s’en prennent à lui, elle pria chacune des 100 familles les plus puissantes de Chine de lui donner un morceau de soie. Avec ces 100 bouts de tissus, elle demanda ensuite au tailleur du palais de confectionner une robe longue pour l’enfant. Ainsi, symboliquement, il fut alors sous la protection des plus grandes familles de Chine, et sa mère, rassurée, put partir sans crainte.
Cette histoire s’est répandue à travers la Chine et de nombreuses familles imitèrent le geste de l’Impératrice, en remplaçant la robe longue par une couverture, donnant ainsi naissance à la tradition du Bai Jia Bei.

Mes deux premières couvertures

A mon tour !

Non, je ne suis pas enceinte!
J’ai fini la bai jia bei de ma deuxième fille en 2020. J’avais promis à ma troisième que quand ça serait fini je ferais la sienne alors c’est parti!
Je n’ai pas besoin de 100 carrés, ça donnerait vraiment une couverture immense, 54 me suffisent (en sachant que j’en ai brodé un pendant ma grossesse et qu’il l’attend depuis 7 ans dans ma boite de point de croix!) et ils doivent mesurer 20×20, ils peuvent être dans un tissus de récup, dans un vêtement que vous aimez, ou qui est trop petit, brodé, en patchwork…. il n’y a pas de consigne particulière sur la couleurs ou les motifs, vous êtes libres de choisir ce qui vous parle à vous! Elle la gardera toute sa vie donc on évite juste les trucs bébé/rose-petite-fille. Les coupons doivent être accompagnés d’une carte avec des souhaits et sur la carte un mini-morceau de tissus pour qu’on puisse retrouver qui a donné quoi (ma grande ouvre régulièrement sa boîte de cartes et répète les prénoms des personnes qui ont participé à sa couverture).

Le premier coupon
qui attend depuis plus de 7 ans

Si vous voulez participer, contactez-moi en mp, je vous donnerai nos coordonnées.

Publié le Laisser un commentaire

Bilan créatif janvier 2021

Une chemise pour mon fils qui a 4 ans et 4 mois. C’est un patron japonais du livre « boys and girls » en taille 6 ans. Les manches sont vraiment courtes pour lui
Pour les poupées : 2 bloomer, 2 chemises, 2 leggings, 2 bonnets issus de « le petit monde des poupons en couture de little lu » et un autre livre dont j’ai oublié le nom
Pour l’entreprise : des lingettes, des mouchoirs, des sacs à lait et des sacs à ouvrage
Pour préparer Pâques : des œufs, un sac et un lapin
4 granny squares du livre « 100 granny squares acidulée au crochet »
La suite du Holly jolly Christmas cal : un poupée – sapin, un elf, un ange
Le biscornu à 15 faces de « jardin privé »
2 masques anti-buée

Publié le Laisser un commentaire

Les différentes couches lavables

Il existe des nombreux types de couches, voici les principaux (tout est fait-maison, en tissus de récup).
A la fin se trouve une vidéo où je vous les montre en mouvement.

Lange carré
(flat/prefold)
tissus fin à plier et adapter à la morphologie

Contour
couches absorbante sans élastique ni attache

Couche classique (fitted)
couche avec élastiques et pressions ou scratch

Culotte (cover/wool/fleece)
imperméable à utiliser en complément du lange, du contour ou de la couche classique, en pul (polyuréthane laminé) en polaire ou en laine

TE1 : tout en un (AI0, pocket)
à la fois absorbante et imperméable, à poche (dans laquelle on met un insert absorbant) ou intégrale (ou tout est cousu)

TE2 : tout en deux (AI2)
l’insert absorbant se pressionne ou se pose dans la couche

TE3 : tout en trois (hybrid)
en trois parties : une culotte stretch, une nacelle imperméable, un insert absorbant

Culotte d’apprentissage

Et pour l’hygiène infantile naturelle :
– bandeau avec insert
– couche détachable par devant

Publié le 12 commentaires

Forum

En cas de panne/arrêt des réseaux sociaux, j’ai créé un forum sur le site. (je ne rentrerai pas dans les détails de ces pannes/arrêts, je pense que vous pourrez trouver facilement les infos si ça vous intéresse/si c’est le moment pour vous, on peut aussi en parler en mp, mais uniquement si ça vous parle, pas juste pour critiquer).
Il est actif mais est complètement vide. J’ai juste créé des catégories vite-fait sans trop y réfléchir, le but étant pour l’instant juste d’avoir une sortie de secours, un endroit pour se retrouver si besoin.
Je sais aussi que pas mal de personnes qui me suivent ne sont ni sur facebook, ni sur instagram, ça peut donc être intéressant. On retrouve plus facilement ce qu’on veut sur un forum que sur une page/groupe facebook.
A voir donc si/quand je l’utiliserai et ce que j’y mettrai plus où moins rapidement (je suis ouverte à toutes les propositions si ça vous intéresse).

Publié le Laisser un commentaire

Préparons Pâques 2021

Je manque un peu de décorations de Pâques. L’année dernière j’ai fait quelques œufs en crochet à cacher puis pour décorer, mais si nous fêtons Pâques avec la famille, ça ne suffira pas, puisqu’il y a 9 petits-enfants.

Je veux donc à partir de maintenant et jusqu’à Pâques, soit 13 semaines, faire un ouvrage par semaine. Ça pourra être du crochet, du tricot, de la couture, de la broderie, du point de croix, du papier… Ça pourra être des œufs à cacher, des décos pour l’arbre de Pâques ou les murs, des sacs /panier pour porter les œufs.

Si ça vous tente, j’ai épinglé des choses sur pinterest. N’hésitez pas à me partager vos idées et vos réalisations

J’ai commencé cette semaine par une déco-lapin à accrocher sur l’arbre de Pâques trouvée sur le site de drops.

#préparonsPâques2021